marianne d'or

 

Le Marianne d'Or Magazine est en ligne - Cliquez !

Cliquez sur l'image ci-dessus pour visualiser notre journal en ligne

 

Marianne d'Or Magazine, 14 juillet 2017, a l'invitation de Christian Estrosi, maire de Nice, le France rassemblée rend hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet 2016

 

Découvrez le premier concours de France et son influent Marianne d'Or magazine

 

Le concours de la Marianne d’Or :
Vous allez aimer la France, la République et ses valeurs.

 

 

L’excellence de la Démocratie Locale

Créé en 1984, au moment des premiers actes de décentralisation,
le concours national de la Marianne d’Or affiche un optimisme et une vraie
continuité. Il est aujourd’hui le premier concours civique de France.
L’objectif de son créateur, Alain Trampoglieri : faire connaître et partager
de façon pédagogique les bonnes pratiques réalisées par les collectivités locales.
Cette vitrine des idées qui marchent anticipe aussi les légitimes attentes
des citoyens et du monde associatif.

Un concours

La Marianne d'Or consacre chaque année les actions innovantes entreprises
par les collectivités locales dans leurs domaines de compétences.
A la lecture d’intention adressée au concours
marianne@lamariannedor.com, elle distingue chaque année le dévouement,
la rigueur, la créativité des politiques locales mises en œuvre par les élus
et les acteurs de la fonction publique territoriale.
Une session du concours consacrée au Développement Durable
en partenariat avec Eco-Emballages, ouverte aux entreprises,
donne une dimension nouvelle à ce tableau d’honneur républicain.

Les valeurs de la République

Solidement enraciné sur nos territoires ruraux et urbains, en métropole
et Outre-mer, il est légitimement reconnu par les élus et demeure une distinction
appréciée par les institutions locales et la population.
Cette reconnaissance donne du sens aux mandats de proximité.
L'application de la loi sur le non-cumul des mandats va renforcer cette distinction.
Les élus locaux et les institutions de proximité font la force de la République.

Premier concours civique de France

Initié et encouragé dès sa création par Gaston Defferre, maire de Marseille,
ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation et Edgar Faure qui avait exercé
tous les mandats, Alain Trampoglieri s’est appuyé sur son expérience d’élu local
et sur son métier de journaliste politique pour monter cet extraordinaire
observatoire de la démocratie de proximité. Son réseau d’élus nationaux
et locaux sans précédent a été tissé dès 1972, depuis le perron de l’Elysée.
La communication aiguisée, des événements en province, une passion
pour la vie politique et la recherche permanente de nouveaux élus
font de la Marianne d’Or le premier concours civique de France.
 
Un label et un tremplin

Cette unique et exigeante vitrine des bonnes pratiques, de l’innovation
et de l’attractivité de notre démocratie locale donne du sens à la vie publique.
Faire une brillante carrière politique passe presque obligatoirement
par l’attribution d’une Marianne d’Or.
Elle en impose, elle est convoitée, elle harmonise un CV !

 

 

Les valeurs fortes à incarner pour recevoir une « Marianne d’Or » :
• Garantir une saine et rigoureuse gestion de l’argent et du bien public.
• Répondre au besoin croissant de pédagogie.
• Engager des actes forts de développement local.
• Faire du développement durable une priorité
• Défendre les services publics de proximité.
• Dynamiser et rendre attractif un territoire.
• Pratiquer la concertation et le dialogue, privilégier le débat.
• Encourager les jeunes générations à participer à la vie publique locale.
• Incarner les valeurs de solidarité et de partage.
• Aimer les gens, aimer la République.

>> Voir dossier de presse >>

 

Le concours de
La " Marianne d'Or "

L'unique concours national
des villes et des villages, depuis 1984.

En savoir plus »

La " Marianne d'Or "
du développement durable

Un indicateur concret d’initiatives de terrain de nos élus motivés, d’entreprises impliquées et de citoyens concernés.

En savoir plus »

La Marianne d’Or est un outil pédagogique puissant qui fait aimer la République,
distingue et accompagne l’excellence de la Démocratie locale.

 

Encouragé avec pertinence par le président Edgar Faure et Gaston Defferre,
ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Alain Trampoglieri imagine
et crée en 1984, un rendez-vous exceptionnel avec la République, ses valeurs,
la démocratie locale et ses bonnes pratiques : le concours national de la Marianne d'Or.

A l’époque, jeune conseiller municipal de Saint-Tropez, Alain Trampoglieri est à même
de ressentir un manque de pédagogie et de repères pour les élus locaux et souhaite
par son initiative apporter des réponses.
La légitimité de cette initiative citoyenne est d’encourager, promouvoir et distinguer,
en métropole et Outre-mer, dans les villes, dans les villages, et désormais dans les communautés
de communes, d’agglomérations et les métropoles, des élus novateurs, issus d’une source
d’excellence qui donnent du sens aux mandats locaux et à la gouvernance de proximité.

Quel bonheur et quelle liberté, pour Alain Trampoglieri, que de pouvoir, en dehors
de toute appartenance partisane, avoir à établir chaque année avec expertise et convivialité,
le tableau d’honneur des meilleures pratiques municipales, régionales ou départementales
et célébrer avec les élus et leurs administrés, un réel dévouement au service de l’intérêt général.

La vitrine des bonnes pratiques de la République décentralisée

Au fil des promotions, la Marianne d’Or souligne l’évolution des politiques publiques,
prodigue une culture entrepreneuriale et un management de proximité
dans nos collectivités territoriales, plaçant le citoyen et ses légitimes doléances,
au coeur de tous les débats.
Le bon usage de l’argent public, maître mot de toute gestion publique, guide nos élus
et fonctionnaires territoriaux à faire mieux avec moins et à rechercher des actions
novatrices exemplaires ayant valeur d’exemple et susceptibles d’êtres reprises
par d’autres collectivités.

Avec des compétences renforcées et mieux définies, une intercommunalité dynamique,
des agglomérations et des métropoles attractives, fortes d’une fonction publique
territoriale compétente, les périmètres des institutions locales demeurent
le lieu de la solidarité, de la cohésion sociale, du développement local, de la vie associative
et de la citoyenneté.

Les innovations technologiques, la sécurité, le vivre ensemble, les politiques autour
du développement durable, les efforts financiers à faire pour lutter contre les déficits,
les besoins budgétaires à engager pour répondre aux aides sociales obligent et obligeront
les élus à faire de vrais choix dans leurs investissements et à surveiller au plus près
les charges de fonctionnement.
Les exemples cités aux Palmarès des Marianne d’Or s’avèrent donc fort utiles.
Les compétences des entreprises françaises, fournisseurs des communes souvent
leader mondial de leur secteur, sont légitimement associées aux palmarès.

Avec notre démocratie locale à la française, la République a un formidable potentiel
de dévouement et d’engagement civique à animer et préserver.
Chaque année, le palmarès de la Marianne d’Or affiche la réalité du terrain
et s’impose comme l’unique vitrine de la citoyenneté.

Depuis 1983, plusieurs centaines de candidatures au concours sont venues enrichir
notre démarche basée sur l’exemplarité, l’intégrité et la proximité des pouvoirs
locaux et de leurs élus.

 

Marianne d’Or. Marianne d’Or Magazine. Présidentielles 2017. Quel avenir pour la démocratie locale ? A l’initiative de l’Association des Maires de France et des présidents d’intercommunalités, les candidats à la Présidence de la République répondent. Sur l’agenda d’Alain Trampoglieri : Assemblée nationale Réception autour de Marianne d’Or Magazine. Diffusé depuis la plate-forme numérique Latitude 43 à Saint-Tropez